Agenda 2-0 devient / becomes
Agenda 2-0 devient / becomes

Nom : Dominique Vinet

 

Professeur honoraire d'anglais à l'université de Bordeaux, spécialisé dans le développement de logiciels d'e-learning pour les langues
 

J'ai enseigné l'anglais à des étudiants de droit, d'économie et de gestion pendant plus de vingt ans, après avoir enseigné dans le secondaire. Je suis devenu un "geek" de l'informatique dès les premiers temps de l'ordinateur personnel, dans les années 70, et j'ai commencé à développer des logiciels pour l'enseignement des langues à une époque où personne ne croyait que l'enseignement en ligne deviendrait un jour indispensable.

Lorsque la grippe aviaire a frappé la France, il y a quelques années, j'avais déjà mis en ligne les documents que j'utilisais avec mes étudiants car cela me permettait de pallier les inconvénients des grèves étudiantes. Nous perdions des heures d'enseignement en présentiel et je m'étais mis à communiquer avec mes étudiants par courriel ; je leur demandais de m'envoyer leurs travaux en documents attachés, mais tout cela n'était pas très souple et le suivi était un vrai casse-tête, à tel point que je me suis très vite mis à utiliser la plateforme Dokeos, qui avait été récemment installée sur le serveur de mon université. Mais ce n'était guère plus qu'un super gestionnaire de fichiers et cela ne me convenait pas vraiment. Puis nous sommes passés à Moodle, qui était plus riche mais ne me permettait pas de proposer aux étudiants un véritable boîte à outils disponible immédiatement sur l'écran, et lorsque mes étudiants devaient lire un document et en relever en contexte le vocabulaire pertinent, ils devaient accéder à des dictionnaires dans des fenêtres différentes et perdaient du temps à se repérer dans les multiples fenêtres ouvertes silultanément. De  plus, j'avais des difficultés à communiquer avec eux et il me fallait leur envoyer par courriel les adresses des "chatrooms", ces salons virtuels qu'offre la toile, et des tableaux interactifs que j'avais récemment découverts et que je trouvais très utiles. C'est ainsi que j'ai décidé de développer l'@genda 2.0, une platerforme d'apprentissage qui rendrait le travail en ligne plus rapide et plus aisé.

 

Des milliers d'étudiants utilisent ou ont ultilisé l'@genda 2.0 dans mon université ces dernières années. Je l'ai enrichi, amélioré, rendu plus ergonomique et attractif au fil des ans grâce aux remarques pertinentes de mes étudiants et aux précieux conseils de mes collègues de Bordeaux et d'ailleurs. J'ai finalement décidé de lui donner le nom d'Actilablang pour mieux indiquer ses caractéristiques et le fait qu'il est particulièrement adapté à servir de labo volant dans le cadre d'une approche actionnelle.

 

Finalement, je me suis dit qu'il était dommage de garder ce logiciel pour moi et une poignée de collègues, j'ai donc décidé d'ouvir un site web et de transférer les fichiers et la base de données chez un hébergeur privé, hors de l'université, afin d'en permettre l'accès à d'autres université et au monde (peut-être). Mon souhait le plus cher est qu'un grand nombre d'enseignants, de l'école à l'université puissent l'utiliser, même s'il me faut trouver des moyens pour accélérer l'accès à la base de données, dans l'hypothèse où les accès simultanés se multipliraient.

 

Cela signifie que l'hébergement et la maintenance risquent de devenir beaucoup plus onéreux, c'est pourquoi j'ai décidé de demander des dons aux  utilisateurs satisfaits qui jugeraient qu'Actilablang en vaut la peine, cependant il se peut que je sois contraint de passer à une dimension professionnelle ultérieurement et que je doive faire payer la licence, actuellement gratuite, mais je tiens à réduire la contribution des utilisateurs au niveau le plus bas possible car je n'ai jamais été animé pas un esprit mercantile et je ne cherche qu'à couvrir les coûts.

 

 

 

Licence to use the software

Using this platform is free of charge. It will remain so in spite of the costs of hosting and maintenance during the testing period. Then a small sum may be charged to the school or university wishing to use it, depending on the licence they will choose, in case more costly hosting facilities are required.

Teachers wishing to get an access code are kindly requested to indicate what sort of licence they need when they open an account.  The number of users (teachers and students) will be limited depending on the licence.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
(c) Dominique Vinet